mercredi 25 septembre 2013

[Humeur] La bête politique. Meilleur ennemi de la démocratie.


Je me mets a regarder s'égrainer les nouvelles qui s'enchainent.
Tout ceci est bien long, tout ceci est bien lent.
Rien de tout cela n'est vraiment excitant.
Tout est formaté tel un marketing politique si polissé.

Rien n'est plus vraiment passionnant. Rien n'est plus vraiment captivant.
De toutes vos diatribe, de tous vos cantiques médiatiques seul le néant transpire.
Juste ce besoin qu'ont les bêtes politiques de parler, de bavasser, de brasser cet espace pourtant si vital a la survie de notre pays.

J'ai comme l'impression qu'ils me pompent le peu d'air dont l'espace social dispose encore. Ils s'accaparent autoritairement les seules bulles d'oxygène encore disponibles pour assouvir leur soif d'existence médiatique orgueilleuse empreinte d'une prétention sans limite.


Vous prenez, vous ne donnez rien.
Vous cherchez juste à être le prochain chef de meute, la bête alpha au milieu des bêtas.
Votre crasse bêtise crache sur les tombes de ces idées mortes nées, sur ces emplois que vous avez tués par votre inanité, sur ces téléspectateurs du 20h qui réclamaient des idées plus que l'etalage de votre personnalité.


Messieurs les bêtes politiques, vous me semblez, dans le moment, tellement vains, tellement inutiles, tellement futiles.
Que mon attente s'est muée peu à peu en mépris subtil.


Vous êtes en train de devenir le meilleur ennemi de ce que, par dessus tout, je chérie : la démocratie.


mercredi 3 juillet 2013

La France est elle vraiment devenue si faible ?


L'avion d'Evo Morales, président en exercice démocratiquement élu et qui n'est pas un ennemi de la France, s'est vu interdire l’accès à l'espace aérien français cette nuit.

Je suis assez subjugué par cette décision. Au delà du fait que cela a créé un incident diplomatique assez prévisible, elle soulève surtout des points intéressants.

Tout d’abord “on” (indéfini) soupçonnait que Edward Snowden le “whistleblower” pour la planète, le traître pour les Etats Unis était dans l’avion en phase d’exfiltration vers la Bolivie. Le “on” indéfini est bien évidemment les US. Manifestement il n’était pas dans cet avion. Avec 10 milliards de dollars de budget pour la NSA les Etats Unis pourraient au moins s’offrir les moyens de valider ce type d’information.


Ensuite concernant le fonds de l’affaire tout le monde savait, depuis le Patriot Act, que la NSA pouvait lire les correspondances et fichiers qui passaient sur un serveur de leur territoire. Les suspicions qu’ils utilisaient ce droit étaient extrêmement fortes. Elles sont justes avérées et validées par le Président des USA lui-même après les révélations de Snowden.

On imagine que les pressions des USA ont du être extrêmement fortes pour “forcer” la France et le Portugal à faire fermer en urgence son espace aérien. Cela à tout de même mis à jour la stratégie américaine qui est d’enclaver Snowden et le faire atterrir de gré ou de force dans un Etat "ami" qui le transféra vers les Etats Unis où il risque la peine de mort.

Une chose me choque profondément c’est que la France, Etat souverain, s’est laissé dicter la fermeture de son espace aérien par un pays allié pour coincer un réfugié qui avait officiellement informé l’Europe, preuve à l'appui, qu’elle était systématiquement cyber-espionnée par les USA et de plus cette personne avait demandé asile en France la veille.

La France, pays des droits de l’homme et de la liberté d’expression, est elle si faible qu’elle ne peut tenir ferme et ne pas plier face à une injonction des USA.

La France est elle devenue, à ce point, géo politiquement faible ? Elle est loin la France qui disait “merde” à l’Otan ou qui tenait tête à Bush à l’ONU.

Les américains rétorquerons que nous avons agi en alliés, je pense que nous avons agi en vassal.

dimanche 21 avril 2013

Les Rom, les juifs, les bougnoules ... et les pédés.

Je suis géographiquement loin, très loin de la France. Je me repose. Je vous regarde. J'ai l'impression que vous aussi vous devriez également vous reposer un peu.

Quand je parle de vous, je veux parler des français, des députés, des manifestants, des français en général quoi.

Cette histoire de "Mariage pour tous" versus "Manif pour tous" a assez duré.

Au delà de mon avis sur le sujet dont tout le monde se fout éperdument, on notera que c'est un choix impulsé par le gouvernement, lui même nommé par le Président de la République qui fut lui même élu au suffrage universel direct. Cette même loi est en train d'être validée par une assemblée élue par le peuple français.

Bref ça s'appelle la démocratie et c'est précieux.

Alors cela peut ne pas faire plaisir à certains et certaines qui se sentent pousser des ailes médiatiques, grisés par le feu des projecteurs. C'est grisant la médiatisation, ça compense l'impuissance politique. C'est marrant de parler d'impuissance pour une personne Frigide ?

Alors quand on se sent grisé mais impuissant on déroule les options une à une. On harangue, on mobilise, on fait défiler, puis on harangue à nouveau. Mais cela ne suffit pas. Alors on commence à glisser, déraper vers le blocage. On montre ses muscles. On intimide.

Blocage... imaginez vous qu'il fallut 2 jours à l'assemblée nationale pour débattre et valider l'abolition de la peine de mort, 4 jours pour l'autoriser l'IVG et nous en sommes à 10 jours et 10 nuits pour le mariage entre personnes du même sexe.

Chers députés, ne trouvez vous pas que vous faites une bien mauvaise utilisation de l'outil démocratique qu'est l'assemblée nationale et agissant de la sorte ?

On montre ses muscles, on intimide... on décomplexe et justifie l'utilisation de la violence.

J'ai écouté la porte parole des anti-mariage entre personnes du même sexe (c'est plus long mais cela décrit la réalité) qui parle de "radicalisation" "joyeuse et pacifique". C'est un oxymore, ça n'existe pas. Il fallait vraiment que tu matérialises ce risque pour te le prouver ? Tu viens de déterrer ce qu'il y a de plus infâme et nauséabond dans cette frange de la France qui parle de Gaulois, de Clovis et de Charlemagne mais qui dort dans la fange idéologique sur des oreillers frappés de la croix gammée.

Même à l'Assemblée Nationale ?! Cet outil démocratique que j'écris avec des lettres capitales. Dans cette assemblée où les représentants du peuple se parlent pour construire la France de demain, on se met à se battre. Mais avez-vous perdu la raison ?

Dans ce sanctuaire de la démocratie, on débat mais on ne se bat pas !

Vous avez réussit à coaliser des bigots extrémistes avec des skinheads à gros bombers noirs. Vous avez réussi a recréer une hydre qu'il va être très difficile à tuer. Ces derniers commencent à saccager les bureaux d'un parti politique et s'en sentent fiers et le revendiquent ouvertement. L'hydre est en marche. La violence devient une option recevable.

On vit dans un contexte économique exécrable. L'Histoire à prouvé à mainte reprise que les extrémismes se nourrissent de la pauvreté. Vous venez de la mettre sous perfusion de caféïne.

Alors s'il vous plaît, cessez tant qu'il est tant. Restez dans le débat politique, n'allez pas sur le terrain des invectives, de l'intimidation physique qui déboucheront forcement sur de la violence assumée.

Et pour conclure, concernant le mariage pour tous. Cessez de parler de "papa" et "maman" cette infantilisation du débat n'amène rien. Et je vous l'accorde volontiers, un enfant provient biologiquement d'un père et d'une mère. Mais rassurez vous la survie de l'espèce humaine ne sera pas remise en cause avec cette loi. Et d'ailleurs, pourquoi toujours faire tourner le débat autour de la procréation ? Le sexe, l'amour ça ne sert pas qu'a procréer mais également à se faire plaisir, se montrer qu'on s'aime et faire l'amour... sans distinction de trou.

Alors puisque nous ne sommes qu'amour, continuons dans cette voie et baissons les poings.

Car une fois les poings levés et le débat sur "le mariage pour tous" passé, il faudra bien que les extrémistes se trouvent une utilité...une raison de continuer à exister.

Alors après les pédés on passera aux Roms, aux juifs ou aux bougnoules ? Ah ben non, tout cela a déjà été fait. Alors prenons garde, ouvrons les yeux quand certains sont en train de les fermer.

mardi 28 août 2012

Comment on a essayé de me "donner" 2 nourrissons (2/2)


Suite de l'épisode précédent. Je le répéte, cette histoire est vraie, tous les protagonistes ont été anonymisés. Pour les plus neuneus d'entre vous la Bordurie existe bien, mais chez Tintin. Elle fait partie de l'anonymisation du récit.

En ce qui me concerne, il est hors de question que je prenne le risque de m'occuper de ces enfants sans papiers. Imaginons que l'un d'eux aille mal et que je doive l'emmener à l'hôpital, qu'on me demande ses papiers… A qui appartient il ? Où est le père ? L'ai je volé ? Ces questions que l'administration indienne tatillonne quand elle le veut ne manquera pas de me poser me mettront dans une situation morale et administrative impossible à déboucler.

Je n'ai pas beaucoup de solutions  à apporter à Thomas et Roger (son compagnon). Je lui propose 3 choses, soit de le mettre en contact avec le consulat, ça tombe très bien je connais la personne qui s'occupe de ce genre de situations administratives compliquées. Thomas bondit (au téléphone c'est difficile à imaginer mais je suis persuadé qu'il a bondi) et me dit que c'est délicat car la France refuse systématiquement de donner des papiers dans ce genre de situation. Thomas me dit donc qu'il serait bienvenu que je n'en parle pas au digne représentant de la France qu'est le consulat… bon ok…

samedi 25 août 2012

Comment on a essayé de me "donner" 2 nourrissons (1/2)


Cette histoire peut sembler invraisemblable, pathétique ou farfelue elle n'en est pas moins vraie.

Il y a de cela 48 heures je reçois l'émail d'une personne que je ne connais aucunement. Un certain Thomas me disant : "Bonjour, Thomas de la promo YY de l'école Z, je suis sur Mumbai, j'ai besoin de vous parler urgemment."

Voila rien d'autre. Intriguant. Je note au passage que l'inconnu m'écrit de son émail d'école, la même que la mienne, qu'il doit avoir 10 ans de plus que moi. Il m'a donc trouvé par l'annuaire des anciens. Une rapide googelisation montre qu'il est banquier travaillant à Paris.

Je lui réponds avec mon numéro de téléphone en me disant que c'était soit une personne qui voulait des infos business sur Mumbai mais placer le terme "urgemment" dans ce type d'émail me semble un peu surdimenssionné. Soit la personne a un vrai problème vital et dans ce cas faire la démarche d'utiliser l'annuaire des anciens pour contacter un inconnu plutôt que d'appeler le consulat français est toute aussi surprenant.

vendredi 15 juin 2012

Nadine Morano est atteinte de tapinose. Ca se soigne.

Chère Nadine,

Je vous ai écouté ce matin Nadine dans l'Internet. Manifestement vous vous êtes fait piégée. Et vous avez parlé à coeur ouvert.

Je vous avoue Nadine que j'ai été un peu triste en vous écoutant.

Je vous cite : "Ils (les socialistes) vont nous foutre dans une merde comme jamais. Parce que la droite et la gauche, c'est pas pareil. Ils vont nous mettre le droit de vote des étrangers (...) J'ai pas envie que ça devienne le Liban chez moi".

J'ai été surpris parce que vous avez dit "j'ai pas envie que ça devienne le Liban". Je pense que par "ça" vous entendez la France.

Alors je me suis demandé pourquoi disiez vous cela en parlant du droit de vote des étrangers. Je me suis dis benoîtement, mais au Liban ils donnent le droit de vote aux étrangers ? Après vérification ils ne donnent même pas le droit de vote à leurs expatriés...alors les étrangers n'en parlons pas.

Donc non ce n'est manifestement pas l'explication.


Je me suis dit, que non Nadine tu ne vas tout de même pas comparer péjorativement le Liban et la France ? Nadine je t'annonce que tu viens de nous faire une Tapinose ! Pour nos lecteurs les plus curieux une tapinose est : "une figure de style consistant en une hyperbole contraire qui sous forme exagérée et à caractère réducteur ou péjoratif voire ironique amplifie un fait, une idée, un trait pour en minimiser la portée ou pour dissimuler une information.

Donc Nadine comme Monsieur Jourdain faisait de la prose sans le savoir, tu tapinoses (oui je décide que c'est un verbe car c'est mon billet, je fais ce que je veux).

Ce n'est pas grave Nadine, ce n'est pas une maladie mais ça se soigne. Mais pour cela il va falloir être un tantinet curieuse, mais ne t'inquiète pas prends moi par la main, suis moi.


Le Liban c'est un beau pays tu sais, un pays valeureux. Un pays qui a connu un paquet de guerres, destructrices, clivant les peuples et les religions, mais malgré toutes ces destructions c'est un pays qui s'est toujours relevé, plus fort et soudé malgré son hétérogénéité.


Tu sais Nadine au Liban tu trouveras des clivages religieux très forts, des Chrétiens, des Musulmans et même encore quelques juifs. Dans chaque religion de nombreuses déclinaisons, des Maronites, Grec orthodoxes, Grec catholiques mais aussi des Chiites, Sunnites et des Druzes et plein d'autres.

Ah ! Ça n'a pas été facile pour eux d'apprendre à vivre ensemble  et ils se sont fait les pires horreurs mais à chaque fois le pays s'est reconstruit et s'est pacifié. On a, je pense, beaucoup à apprendre de leur apprentissage de la tolérance et leur courage.

Prenons l'exemple de la place de l'étoile, ancien centre névralgique des nuits beyrouthines, détruite par des bombardements. La semaine d'après la rue Gemmayzeh se remplissait de beyrouthins qui venaient vivre, faire la fête et défier les bombardements, la guerre, les clivages et ses peurs.

Puis le Liban c'est un pays coincé entre Israël, la Syrie (et donc l'Iran). Autant vous dire qu'il a du mérite de continuer à exister dans ce brasier identitaire et religieux.

Et ce pays a une vraie passion pour la France. Pour partie francophone, l'élite maronite est extrêmement fière de parler français face à l'American University qui abreuve la ville de son flot de culture anglo-saxonne.

Ce pays a une vraie amitié avec la France, le Liban c'est aussi Chirac qui va déjeuner du poisson frais avec son ami Hariri au restaurant "Pepe Abed" à Jbail, petite ville portuaire pleine de ruines  grecques à 1h de Beyrouth qui s'appelle également Byblos.

Ce pays est riche, historiquement, culturellement, religieusement. Alors dénigrer ce pays pour faire valoir la grandeur de cette France que vous voulez intolérante afin de coller avec vos idées qui flattent votre penchant frontiste me fait simplement dire que vous êtes malade d'une intolérance à la tapinose, et que cela se soigne par de la culture.

Nadine bon courage dans ta rémission. Tu t'en sortiras.

Eric Valatini

PS : Je ne suis pas libanais. J'ai été professeur de finance durant quelques années à l'École des Affaires de Beyrouth et j'ai beaucoup appris du courage et de la ténacité de mes étudiants durant cette période. Ce billet c'est un bien faible hommage que je peux leur rendre par rapport à ce qu'ils m'ont apporté.

lundi 13 février 2012

L'Inde a créé le microbe résistant à tous les antibiotiques


Habitant en Inde, je suis confronté régulièrement, mes amis et moi, à l'amitié parfois trop pressante des microbes locaux. Cependant, je me suis rendu compte que lorsque quelqu'un tombe malade, on lui prescrit un antibiotique, puis un second, puis un troisième... et face aux questions insistantes des interessés le médecin avoue qu'il se trouve de plus en plus face a des bactéries de plus en plus résistantes aux traitements antibiotiques de première et seconde génération.

Après quelques discussions et recherches j'ai découvert que l'Inde était un gargantuesque (1 milliard 200 millions de personnes c'est gargantuesque) nid à bactéries résistantes, un gigantesque camp d'entraînement microbien.

Un peu d'histoire :
Dans les années 60 le gouvernement indien à compris qu'il n'arriverait pas à soigner son peuple en important les très onéreux médicaments européens et américains. Il a donc encouragé à la création d'une industrie pharmaceutique spécialisée en copie ou générique de molécules existantes.

Le Patent Act de 1970 a officialisé cet état de fait, la copie de médicament était définitivement autorisée. Aujourd'hui l'Inde est le premier producteur mondial de médicaments génériques avec des champions  nationaux comme CIPLA ou Cadila. La pression internationale augmente pour faire abandonner cette situation mais l'Inde la contourne en ne copiant plus exactement le médicament mais en y apportant de toutes petites modifications.

L'espérance de vie :
La résultante est qu'aujourd'hui l'Inde peut se soigner comme en témoigne l'espérance de vie des indiens (en jaune) qui rattrape sérieusement la moyenne mondiale. (source : banque mondiale)


Un problème sanitaire :
Mais un autre problème se profile. Il est sanitaire celui-là et concerne la planète entière.
L'Inde et son système médical dispense très mal ces antibiotiques à travers la population, aucune politique d'explication n'accompagne la médication, de ce fait certains indiens prennent des antibiotiques de façon quotidienne pensant que cela protège... Vous pourriez vous dire que c'est bien loin de votre quotidien mais que nenni.

L'Inde a donc réussi avec cette attitude à créé des bactéries mutantes résistantes a tous les antibiotiques connus. Plus qu'une bactérie, c'est un morceau de gène de la bactérie qui la rend résistante et on retrouve ce "brin" sur 2 principales bactéries, l'Escherichia Coli (infection urinaire) et Klebsiella pneumoniae (infection urinaire et respiratoire).

Selon une étude du Lancet, ce gène, amoureusement baptisé NDM-1 (pour New Delhi metallo-β-lactamase 1), découverte en 2009, rendrait les bactéries résistantes à tous les antibiotiques sauf deux (tigécycline et la colistine), voir aucun suivant certains cas recensés depuis dans une étude menée par l'université de Cambridge.

Selon une autre étude du Lancet, ce gène serait suffisamment adaptable pour passer d'une bactérie à l'autre et donc rendre résistant ses petits collègues. Enfin, toujours dans le Lancet, elle aurait été retrouvée dans le réseau d'eau public de la capitale politique indienne, New Delhi.

Ne croyez pas que ces microbes nouvelle génération 3.0 vont rester sagement en Inde, ils ont déjà commencé a se répandre à travers le monde obligeant la réponse médicale apportée avec des traitements probabiliste (NDLR un traitement probabiliste est l'attitude d'un médecin qui ne connais pas exactement la bactérie mais donne tel médicament pour traiter le sujet qui aura X% de chance de guérir) ne sont plus adaptés et les organismes de santé publiques sont obligés de re-paramétrer la réponse standard (cf. étude de l'AFSSAPS en France qui parle du Japon, de l'Inde et de la Grece).

On peut faire un parallèle avec les marchés financiers. Ces derniers sont mondialisés les capitaux circulent librement et il faut en tenir compte dans la réponse aux crises financières et sa régulation, mais d'un point de vue sanitaire avec la libre circulation des personnes c'est le même probléme, la planète partage ses microbes. Une simple réponse locale serait inutile, ne pas venir en aide aux indiens sur leur politique de médication pourrait avoir des impacts importants sur la santé de toutes les personnes à travers le monde dans les années à venir.


Suivez moi sur twitter vous ne serez pas decu